Le Plomb du Cantal – Paris 14

Ce weekend, nous sillonnons Paris en taxi (ma patte folle oblige) pour préparer la nouvelle édition de l’emménagement de ma sœur sur Paris. Après une matinée un brin chaotique dans un magasin de meubles et le froid #lhivervient, nous repartons direction Montparnasse pour la prochaine étape de notre samedi. Mais il est midi et le froid ça creuse ! Me vient donc l’idée d’aller manger quelque chose de bien lourd et c’est comme ça que nous finissons en terrasse chauffée du Plomb du Cantal !

Ceux qui me connaissent savent que c’est loin d’être ma première fois là-bas car les plats qu’on y propose nous rappellent ces belles années d’école clermontoises. Amoureux du fromage et de la pomme de terre, bienvenue dans votre nouveau temple ! Ma sœur ne connaissait pas les deux spécialités (que je préfère) qu’on y sert : l’aligot et la truffade. Laissez-moi vous dire qu’elle y a trainé ma mère la semaine d’après.

Bref, qu’est ce que ces plats dont vous n’avez jamais entendu parler ? La truffade est un plat du Cantal à base de patates et de fourme de type salers, cantal, etc., assaisonnée avec de l’ail et du sel, et servi avec une salade verte (très importante la salade, croyez-moi). L’aligot est une spécialité culinaire de la région de l’Aubrac à base de purée de pommes de terre, de tome fraîche, de crème, de beurre et d’ail. Le petit plus de ces deux plats est qu’ils sont servis directement à table depuis la casserole dans laquelle ils ont été préparés.

C’est bien beau tout ça mais, maintenant qu’on a bien faim, comment choisit-on entre les deux ? Et est-il possible de ne prendre que ça, car il est vrai qu’avec une viande les plats montent rapidement autour de 20€ ? La bonne nouvelle ici c’est que tu n’es pas obligé(e) de choisir si tu ne viens pas seul(e) et que ta compagnie accepte de partager. En effet, puisque les plats sont servis avec la casserole, tu peux demander à faire moitié-moitié. C’est d’ailleurs ce que je fais systématiquement et ça ne pose aucun problème aux serveurs qui sont très sympathiques. Et concernant l’offre aligot/truffade sans accompagnement, direction l’avant-dernère page de la carte en bas à droite si je ne me trompe pas. Par contre, je recommande très fortement de prendre la salade qui va avec, elle ne peut que faire du bien !

20180203_1314421479573453.jpg

Une fois que vous avez passé commande, il est temps pour vous de vous régaler ! J’ai aussi un autre petit plaisir quand je vais manger au Plomb du Cantal, c’est de commander un Gini. Mais si, c’est cette boisson à la mode dans les années 2000 qui ressemble à une limonade, vous savez « la plus chaude des boissons froides ». Aujourd’hui, elle n’est plus beaucoup distribuée et c’est pour ça que c’est vraiment un petit bonheur d’en siroter avec cette merveilleuse assiette de patates.

Si vous arrivez à finir et que la gourmandise est l’un de vos gros défauts, vous pouvez toujours tester les desserts proposés qui sont très généreux et pas très chers. Personnellement, j’ai toujours autre chose que la sieste digestive de prévu après cette halte restauration donc je n’en prends pas (ou peut-être une fois il y a deux ans parce que c’était mon lit qui m’attendait après…).

Pour moi, l’une des meilleures et moins chères truffades de Paris.

 

Le Plomb du Cantal

3 Rue de la Gaité, Paris 14

Métro : Edgar Quinet (ligne 6) / Gare Montparnasse (ligne 4/6/12/13) / Gaité (ligne 13)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s