Le Patio – Paris 20

>> English side <<

Aujourd’hui, retour aux sources ou, plus précisément, là où tout a commencé : cours de Vincennes. On est vendredi soir, je viens enfin de quitter le boulot et mon amie sort de réunion sans nouvelles de ceux qui doivent la rejoindre pour aller boire un verre. J’avoue, je n’étais pas d’humeur à partir boire avec eux dans le 10e car ma semaine avait été assez éprouvante. Mine de rien, c’est vendredi soir et je veux quand même fêter le début du weekend.

J’avais passé une bonne partie de mon après-midi à essayer de la convaincre de m’accompagner chez un italien qui se situait assez bien sur son trajet retour mais sans grand résultat. Heureusement, j’arrive finalement à lui décrocher le « oui » tant attendu juste avant de quitter la ligne 1. Parfait, nous nous retrouvons donc à Nation pour aller au Patio. Enfin, l’absence de sorties identiques nous rend la tâche un peu ardue mais mes 4 ans à Nation me permettent de donner à mon amie un point de repère pour nous rejoindre. Et nous voilà donc en route sur le cours de Vincennes.

Fut une époque où le Patio était ma cantine. A l’époque, j’allais y manger au moins une fois par semaine et je pense y avoir traîner toutes mes connaissances. Il faut dire que je suis une cible de choix pour les marketeux et que le positionnement de ce restaurant, en plus de proposer des plats de très bonne qualité avec des produits délicieux et un personnel adorable, est d’offrir des pizzas en forme de cœur. Mais ce discours ne convainc pas vraiment mon amie qui rêve de pâtes bolo. Un coup d’œil sur la carte avant d’entrer et la voilà rassurée.

On nous propose une table à côté de la porte ou une table haute au fond du restaurant à côté du comptoir de la cuisine. Ni une ni deux, nous voilà perchées sur nos sièges. Alors que mon amie sait déjà ce qu’elle veut prendre mon cœur balance entre mes deux pizzas avec supplément : quatre fromages avec supplément œuf ou 007 avec substitution du chorizo par du chèvre ? Je suis affamée donc j’opte pour la James Bond.

20171103_2010102062029305.jpg

20171103_2012221423458713.jpg

Notre commande arrive assez rapidement et, miam miam, l’eau nous monte aussitôt à la bouche. Il faut dire que les plats sont vraiment appétissants et que nous avons très faim. Néanmoins, il nous faut attendre le serveur qui a annoncé revenir avec la mandoline en servant mon amie… Regards interrogateurs jusqu’à ce qu’il réapparaisse avec une râpe à fromage et un énorme morceau de parmesan ! Bonheur immense lorsqu’il prévient râper à volonté.

20171103_201021909113618.jpg

Une fois mon amie copieusement servie en parmesan, nous pouvons enfin commencer à manger. Et comme prévu, c’est délicieux. Pour citer mon amie : « je veux mourir tellement c’est bon ! », c’est donc ce qu’on peut appeler une tuerie. Ma pizza fétiche m’avait vraiment manquée depuis quasiment 2 ans mais, malgré un changement de propriétaire, rien n’a changé. La première fois que j’avais demandé à changer le chorizo pour du chèvre, le serveur m’avait regardé bizarrement, peu convaincu par mon choix (en général, mieux vaut ne pas modifier l’équilibre des saveurs proposé par le chef) mais le résultat est vraiment très bon et il n’est pas facile de trouver un équivalent de la 007 ailleurs. C’est donc tout naturellement qu’il n’en reste pas une miette. En face de moi, mon amie cale (il faut dire que l’assiette était généreuse) mais ne veut rien gâcher de ce plaisir et demande donc à emporter le reste pour son déjeuner.

Ma gourmandise me paiera mais lorsque le serveur revient pour nous proposer un dessert, c’est sans surprise qu’il me demande rhétoriquement si je veux le tiramisu. Coupable et repérée, que voulez-vous ! Pour mon amie, ce ne sera qu’un café pour m’accompagner mais le serveur lui ramène une petite cuillère pour goûter mon dessert. Il faut savoir qu’il est plus cher que dans les autres italiens que j’ai pu faire mais la différence de prix s’explique par la quantité. Cela ne se voit peut-être pas sur la photo, mais il est plus grand que la moyenne. Et qu’est ce qu’il est bon !

Le serveur nous laisse gentiment le temps de nous remettre de ce repas de roi et revient au bout d’un moment nous offrir deux digestifs surprise. Nous ne savons pas ce que c’était mais ce n’était pas du limoncello et ça passait tout seul. Bilan de cette soirée, ça vaut vraiment le coup de faire un petit crochet pour aller manger là-bas (mais ça, je le savais déjà !).

 

Le Patio

47 cours de Vincennes, Paris 20

Metro : Nation (ligne 1 / 2 / 6 / 9 / A) – Porte de Vincennes (ligne 1 / T3a / T3b)

2 réactions sur “Le Patio – Paris 20

  1. Pingback: Le Patio – Paris 20 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s